Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

La susceptibilité qui gache la vie !

Bien vivre
Publié le 05/11/2010 - Mise à jour le 31/12/2014

susceptibiliteLa susceptibilité est un sentiment de souffrance pour un individu très émotif, surgissant suite à un mot, une phrase ou une attitude en sa direction. L’entourage doit souvent « prendre des gants » lorsqu’elle s’adresse à l’individu qui peut mal interpréter les mots ou attitudes à son égard.

Cette réaction provient d’un mal plus profond, une mauvaise estime de soi en est souvent la cause. Il est normal de réagir à des remarques mais lorsque la personne part au quart de tour à la moindre remarque, c’est que sa susceptibilité est trop importante, il devient alors difficile pour l’entourage de communiquer avec celle-ci et cela peut poser de réels problèmes sociaux !

L’amour propre a une place importante dans la susceptibilité, mais les personnes qui sont dans l’excès ont une fâcheuse tendance à sortir tout ce qui est dit, du contexte dans lequel cela a été dit et à globaliser. Le regard de l’autre est trop important, donc la moindre attitude ou remarque qui peut paraitre anodine concernant la personne peut être perçue totalement différemment par celle-ci qui le prendra contre elle.

L’entourage d’une personne très susceptible doit prendre des dispositions dans un premier temps s’il souhaite cohabiter au mieux. Il faut être le plus clair possible sans qu’il puisse y avoir de malentendus ou sous entendus, lorsque vous avez quelque chose de « difficile » à dire comme un reproche, un désaccord… choisissez un moment calme et où il sera de bonne humeur et comme souvent il s’agit d’un manque de confiance en soi chez l’individu, rassurez le, cela ne coûte rien, mais pour lui c’est ce qui l’aidera à avancer.

Pour le susceptible, un travail sur lui doit avoir lieu s’il souhaite régler cette susceptibilité qui empoisonne la vie, mais avant il faut reconnaître qu’elle fait partie de vous avant de pouvoir commencer tout travail. En parler avec les personnes les plus proches de votre entourage peut vous libérer et cela aidera votre entourage à prendre des précautions et cela limitera les incompréhensions. Le fait d’apprendre à vous connaitre non pas comme vous vous voyez mais comme vous êtes, vos qualités vos défauts, il faut que vous appreniez à prendre du recul et à discerner les remarques faites par méchanceté, par jalousie et celles qui sont destinées à vous faire avancer. La franchise paye toujours, si quelque chose vous tracasse sur ce qui a pu vous être dit, posez directement la question à la personne concernée sans être agressif dans votre attitude.

Si de votre côté vous avez mis en application ces quelques conseils et que votre entourage vous a aidé et que malgré cela, vous vous sentez toujours atteint à la moindre réflexion faite il vaut mieux se diriger vers un psychothérapeute. Ces ressentis peuvent cacher quelque chose de plus profond, il sera alors important de travailler sur l’origine du mal être.

Mon-Psychotherapeute.Com

  • ► Article suivant : Contrôler ses émotions au travail
  • ► Article précédent : La créativité et vous !
  • Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

    POSEZ VOTRE QUESTION

    Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
    Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

    Laissez un commentaire pour cette article

    Suivez nous ...
    Abonnez-vous à notre newsletter,
    déja +11000 abonnés
    Votre avis...
    Vous arrive t-il de pleurer ?

    Voir les résultats