Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Rester de plus en plus tard chez les parents…

Enfant
Publié le 16/09/2011 - Mise à jour le 02/01/2015

Ce phénomène n’est pas nouveau, le film Tanguy (d’Etienne Chatiliez) sorti  il y a dix ans maintenant, mettant en scène un fils trentenaire qui ne veut pas quitter le cocon familial. Comédie illustrant une réalité de plus en plus fréquente chez les jeunes adultes, en dehors de ceux qui ne se décident pas à voler de leurs propres ailes. Il y a aussi ces adultes qui reviennent chez leurs parents après avoir vécu un évènement difficile, rupture, licenciement ou même par choix !

Génération kangourou, qu’est ce qui pousse ces jeunes adultes à rester de plus en plus tard chez leurs parents ?

Contrairement à la génération précédente, qui s’empressait de trouver leur indépendance notamment par le biais de leur propre logement, aujourd’hui les conditions financières le permettent moins.

En effet rester chez papa et maman a de nombreux avantages, que ce soit pour ceux qui entreprennent de longues études, pour ceux qui viennent de se lancer dans le monde du travail, célibataires ou en couple, monoparentales… Les situations sont diverses certes mais les avantages plus ou moins identiques, principalement d’ordre financier pour les enfants, pour les parents la possibilité d’accompagner au mieux leurs enfants jusqu’à ce qu’ils prennent leur envol est très rassurant. La cohabitation se faisant naturellement entre les parents et ces adultes, qui ont une totale indépendance par rapport à leur vie, amis, sorties…

Finalement ont est pas si mal chez les parents, la preuve (selon Eurostat 2010) un homme sur trois vit encore chez ses parents et une femme sur cinq d’une moyenne de 25 à 34 ans.

Avec des conditions de vie et financière de plus en plus difficile, la génération kangourou tend à augmenter.

Il faut bien entendu rester vigilant car lorsqu’il s’agit de dépendance à l’égard des parents, ce n’est pas la même chose, il est nécessaire d’avoir de plus en plus de responsabilité afin de pouvoir se confronter seul à ses besoins et l’importance de pouvoir y subvenir seul. Il s’agit peut être  d’un blocage, de peur, phobie, si le doute se fait sentir un professionnel de la psychothérapie est apte à recevoir aussi bien le jeune adulte que les parents.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Un commentaire pour “Rester de plus en plus tard chez les parents…”

    bonjour
    je suis atteinte de la sclérose en plaque, mon fils de 3.5 ans me dire de faire ma piqûre et il lui arrive de vouloir « m’aider » en armant l’appareil ou en appuyant sur le bouton
    je me demande si ce n’est pas dangereux pour sa santé, ou c’est une manière d’expliquer pourquoi maman ne peux pas tout faire comme les autres
    ex : conduire
    merci

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Vous arrive t-il de pleurer ?

Voir les résultats