Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Psychothérapie | Un psychothérapeute belge fait condamner Jean-Luc Delarue
a

Un psychothérapeute belge fait condamner Jean-Luc Delarue

Baudouin Labrique, un psychothérapeute de renom, participait en tant qu'expert...

Baudouin Labrique, un psychothérapeute de renom, participait en tant qu’expert à l’émission “Ça se discute” de Jean-Luc Delarue. Mais hélas , tout ne s’est pas passé comme prévu. Le psychothérapeute avoue s’être senti manipulé tout au long de l’émission.  De ce fait, il décide de porter l’affaire en justice.  Fin 2009, la société concernée, Réservoir Prod et son dirigeant, ainsi que France 2 sont condamnés et  aucun d’eux n’ont fait appel.

Appelée également comme expert à l’émission, le Professeur Anne Morelli avait écrit : “Un psychothérapeute, issu comme moi de l’Université de Bruxelles, a été invité à parler de sa pratique. Jean-Luc Delarue le traite avec une ironie agressive et dès qu’il commence ses explications, le présentateur l’interrompt (par deux fois) pour dire : ‘On ne va pas rester ici toute la nuit à vous écouter’. A la deuxième interruption, ce monsieur se lève dignement et quitte le plateau”.

Lors de cet échange, du moins ce monologue, le Psychothérapeute expliquait comment il avait réussi à guérir de maladies incurables et surtout qu’est-ce qui l’avait pousser à vouloir en savoir davantage. 

C’est ainsi, qu’il découvre le psychisme qu’il défini comme étant ” le maître du jeu”.  Ses formations en psychobiologie ( dans les années 90) à Paris, l’ont poussé à vouloir transmettre ses connaissances et son savoir-faire.  La raison pour laquelle il est devenu psychothérapeute est la suivante: aider les gens à se guérir et non pas aider les gens à guérir, nuance. 

Invité dans l’émission de Jean-Luc , car celui-ci semblait intéresser par le développement personnel et tout ce qui tourne autour, selon son interlocutrice, c’est là que tout commence. C’était censé être un débat équilibré et sain mais le présentateur en a décidé autrement. 

Dans le cours de l’émission, Jean-Luc Delarue avait prétendu que Baudouin Labrique parlait depuis 20 minutes : le décompte exact du temps de parole qui lui a été alloué durant cette émission n’est que de 1 minute et 30 secondes, ce qui ne constitue que 1% de la durée totale de l’émission (2 heures et 20 minutes).

 “Au début, j’étais réticent, mais mon interlocutrice m’a convaincu que Jean-Luc Delarue s’intéressait au développement personnel et qu’il s’agissait d’un débat sain et équilibré. Nous avons préparé le fil conducteur, l’émission et les thèmes qui seraient abordés…. Je me suis senti manipulé au cours de cette émission”.

 

Mon-Psychotherapeute.Com


Laisser un commentaire