Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Psychothérapie | Evolution du titre de psychothérapeute en Belgique
a

Evolution du titre de psychothérapeute en Belgique

Ce 15 janvier 2014, le projet de loi qui a pour objectif la reconnaissance des psychothérapeutes et des psychologues cliniciens a été discuté et approuvé...

titre psychotherapeute réglementé BelgiqueCe 15 janvier 2014, le projet de loi qui a pour objectif la reconnaissance des psychothérapeutes et des psychologues cliniciens a été discuté et approuvé par la Commission Santé publique de la Chambre (Belgique). Cette réforme a pour objectif une reconnaissance de la dénomination du professionnel, mais également un meilleur encadrement du parcours permettant d’accéder à ces professions. Cela représente une avancée significative qui serait un plus sécuritaire pour les patients. En effet, jusque-là, toute personne pouvait se prétendre psychothérapeute sans avoir fait des études complètes dans les domaines concernés et/ou n’ayant fait aucun travail sur elles-mêmes.

Pour les professionnels, ce projet de loi ne concerne pas uniquement ceux qui ont suivi un cursus universitaire ! Il donne la possibilité à ceux qui exercent et qui ont un parcours plus « atypique » de proposer leur expérience et leur formation en vue d’une éventuelle habilitation.

Dans la même perspective, en France, le décret du 20 mai 2010 réglemente l’usage du titre de psychothérapeute, imposant l’inscription de celui-ci au Registre national de santé. Quant à nos autres voisins ou pays francophones :

  • en Suisse, le Conseil des États et le Conseil national ont établi la loi Lpsy, réglementant au niveau fédéral le titre de psychologue et de psychothérapeute ;
  • au Québec-Canada, pour porter le titre de psychothérapeute, il faut être médecin ou psychologue. Si ce n’est pas le cas, le professionnel doit faire partie d’un des ordres professionnels et obtenir une autorisation de pratiquer auprès de l’Ordre des psychologues du Québec.

Par la mise en place de cette loi, la Belgique vient rejoindre les pays francophones qui souhaitent encadrer cette profession (que ce soit le parcours du professionnel ou sa dénomination), et par ce biais, instaurer une certaine sécurité pour les patients.

Approbation de la loi

Jeudi 30 janvier, la Commission Santé publique de la Chambre de Belgique a rendu une décision favorable à la loi encadrant la psychothérapie ! Selon la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, divers arrêtés d’exécution devraient se mettre en place.

Les psychothérapeutes en exercice devront faire valoir leurs parcours en vue d’une habilitation, dans le cas contraire, ils devront arrêter l’utilisation du titre au risque de devoir payer une amende de 12 000 €. Les futurs professionnels devront quant à eux suivre une formation reconnue (et pas obligatoirement universitaire).

Dans ce sens, les psychothérapeutes et psychologues sont reconnus comme professionnels de la santé, ce qui les soumet dorénavant aux mêmes obligations de protection du patient et de respect de ses droits.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire