Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Dépression | L’inégalité salariale, cause de dépression chez les femmes !
a

L’inégalité salariale, cause de dépression chez les femmes !

L’inégalité salariale existe toujours, elle ferait partie des causes du nombre plus élevé de dépressions et d’anxiété rencontrées chez les femmes.

Au vu de notre époque et de l’évolution des mœurs, on pourrait penser que cela ne se pratique plus, et pourtant… ! L’inégalité salariale existe toujours, elle ferait partie des causes du nombre plus élevé de dépressions et d’anxiété rencontrées chez les femmes. C’est ce que met en avant une récente étude menée aux États-Unis par des chercheurs de l’université de Columbia (New York), et publiée dans la revue Social Science & Medicine.

Ils ont étudié un panel de 22 581 personnes âgées de 30 à 65 ans et statistiquement représentatives de la population sur le marché du travail. Une comparaison des résultats montre qu’à âge égal, avec diplômes, compétences et expériences professionnelles similaires, les femmes moins rémunérées que les hommes ont 2,5 fois plus de chances d’être dépressives et 4 fois plus de souffrir d’anxiété. À noter que l’évaluation de la dépression et de l’anxiété se sont faites sur les critères du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV).

Une autre étude réalisée par l’Insee concernant la situation des salaires en France sur l’année 2013 indique qu’en moyenne, les femmes sont rémunérées près de 10 % de moins que leurs collègues masculins.

De nombreuses études publiées viennent confirmer l’impact des inégalités entre les hommes et les femmes dans le domaine professionnel, entraînant dépression, anxiété ainsi que le syndrome d’épuisement professionnel. De plus, le rôle de la femme au sein du couple est souvent plus soutenu, impliquant plus de responsabilités, de fatigue physique/morale, de stress… Le fait d’être moins bien payées développe des effets psychologiques néfastes, selon les chercheurs, les femmes se sentent alors discriminées.

Autre fait mis en avant dans cette étude : lorsque la rémunération est égale ou supérieure à celle de son homologue masculin, le taux de dépression et d’anxiété est identique chez les deux sexes.

Bien évidemment, il ne s’agit pas là de la principale cause de dépression, certains facteurs sont à risque, comme le contexte familial dans lequel on a évolué, les victimes de violences physiques et/ou morales… Les femmes sont notamment plus soumises à ces risques que les hommes. Mais cette étude permet de soulever l’importance de cette disparité qui est une cause de bon nombre d’états dépressifs, mais également de troubles anxieux rencontrés par des femmes.

Malheureusement, dans l’immédiat, celles qui sont confrontées à ce cas de figure sont la plupart du temps plus en mesure d’agir sur le trouble anxieux ou l’état dépressif à l’aide d’une psychothérapie que de voir leur rémunération se mettre au même niveau que celui du collègue masculin.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire