Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Dépression | Le sport pour prévenir la dépression chez l’adolescent
a

Le sport pour prévenir la dépression chez l’adolescent

Chez l’adolescent, les risques de dépression peuvent être diminués en faisant du sport. Des chercheurs se sont penchés...

Chez l’adolescent, les risques de dépression peuvent être diminués en faisant du sport. C’est ce que rapporte une étude menée par l’université de North Texas, lors du congrès de l’American Psychological Assocation à Washington. En effet, les chercheurs se sont penchés sur le moyen de réduire les risques d’une dépression pendant l’adolescence.

Adolescence, période difficile

La période de l’adolescence n’est pas toujours la plus simple. Elle est souvent marquée par la recherche d’une identité, d’une personnalité, s’accompagnant de doutes et d’angoisses. Même si certains jeunes traversent cette période sans problèmes, d’autres, au contraire, vivent mal leurs premières années d’adolescence et peuvent s’enfoncer dans une dépression. Suivent alors les échecs scolaires, la prise de substances illégales, les tendances suicidaires…

Le sport contre la dépression

L’étude de l’université de North Texas a été réalisée dans six écoles secondaires dans le nord du Texas auprès de 400 élèves en classe de 6e (55 % de filles). Les chercheurs ont suivi ces élèves jusqu’en classe de 4e. Après avoir étudié les symptômes de la dépression, ils ont constaté que 28 % des filles en 6e et 29 % des filles en 5e présentaient des symptômes de dépression. Les garçons, quant à eux, sont visiblement moins touchés par la dépression. Seulement 22 % ont présenté des symptômes de dépression en 5e et 19 % en 4e. Les chercheurs ont découvert que le manque d’activité physique jouait un rôle important dans le déclenchement de la dépression. Les élèves en bonne condition physique ont moins de risques d’être déprimés. Les chercheurs ont constaté que « sentir la force du corps aide à renforcer le mental. Les troubles ont eu tendance à s’atténuer ».

« Inciter à la pratique de cette discipline pourrait permettre d’intervenir en amont chez les jeunes pour limiter le risque de souffrir d’une dépression chronique à l’âge adulte », soulignent les auteurs de l’étude.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire