Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Dépression | Dépression et chocolat
a

Dépression et chocolat

Le fait d’être attiré vers le chocolat lorsque l’on ne se sent pas bien ou lorsque l’on est dans un état dépressif

Le fait d’être attiré vers le chocolat lorsque l’on ne se sent pas bien ou lorsque l’on est dans un état dépressif n’est plus un mythe !

Selon une récente étude menée sur 931 sujets âgés de 20 à 85 ans (non soumis a des anti-dépresseurs) le résultat est révélateur, puisque les personnes présentent des symptômes de dépression consommeraient beaucoup plus de chocolat que la moyenne et en fonction de l’état dépressifs la quantité varie.

Ce que l’on sait du chocolat c’est qu’il procure un réel plaisir à son consommateur, pour certains il a de nombreuses vertus alors que d’autres l’assimilent a beaucoup de maux.

Le chocolat contient  entre autre du polyphénol (flavonoides), aux vertus anti-oxydantes intéressantes présentent dans le cacao. C’est ce qui augmente la circulation sanguine cérébrale et c’est ce qui amène à « recommander » le chocolat aux personnes présentant des symptômes dépressifs.

La présence de neurotransmetteurs comme la sérotonine, l’endorphine et l’anandamide, donneraient des propriétés anti-dépressives au chocolat. Influencent l’humeur et associées également à des bienfaits anti-stress et apaisant.

En ce qui concerne l’étude récemment menée,  la durée de cette étude ne suffit pas à savoir si la consommation de chocolat à augmenté ou calmé les symptômes dépressifs.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire