Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Bien vivre | Le chômage a une influence sur notre comportement
a

Le chômage a une influence sur notre comportement

chomage influence notre comportement
Vivre une longue période d’inactivité professionnelle produit forcément une modification sur le mode et le rythme de vie.

C’est ce que révèle l’étude menée en Grande-Bretagne par des chercheurs en psychologie à l’université de Stirling et publiée dans Journal of Applied Psychology. Vivre une longue période d’inactivité professionnelle produit forcément une modification sur le mode et le rythme de vie. Ces recherches ont permis de mettre en avant l’impact négatif que le chômage aurait sur le comportement !

Pour en arriver à ce constat, les chercheurs ont suivi 3733 hommes et 3036 femmes sur quatre années, tous étaient en poste au début de l’expérience. Parmi ces personnes, une partie d’entre elles s’est retrouvée au chômage sur une courte période et une autre partie sur une longue période (plus d’une année). Cinq traits de personnalité ont été particulièrement étudiés : la névrose, l’extraversion, l’ouverture d’esprit, la minutie et l’amabilité.

Après avoir traité les questionnaires auxquels avaient répondu les chômeurs, les chercheurs ont pu observer une différence dans les réactions et le comportement des hommes et des femmes lors de l’évolution de la période d’inactivité. Dans un premier temps, les hommes, de façon assez surprenante, lors des deux premières années, seraient plus heureux qu’une personne qui ne perdra jamais son emploi. Cependant, la situation se prolongeant, leur bonne humeur irait rapidement vers le bas et de manière considérable ! En ce qui concerne les femmes, leur humeur est moins agréable au fur et à mesure que la période de chômage augmente.

Alors que le chômage concerne de plus en plus de personnes, il est important de pouvoir en comprendre les particularités. Cette étude met également en avant le fait que cette modification négative du comportement chez l’individu serait un obstacle supplémentaire dans la recherche d’un emploi, plus précisément lors de l’entretien d’embauche. La perte de son emploi peut avoir de réelles conséquences, notamment sur le plan social. Beaucoup se retrouvent seuls et ont du mal « à remonter la pente ». Au-delà du retour à l’emploi, il est important pour les chômeurs de ne pas sombrer dans l’isolement et le repli sur soi. Sans aide ou accompagnement, les évènements peuvent s’accumuler dans la mauvaise direction, jusqu’au suicide pour certaines personnes.

Des organismes ou associations se sont monopolisés, apportant entraide et soutien à ceux qui subissent ces longues périodes sans activité professionnelle : MNCP, SNC… Le chômage affectant le comportement et la personnalité, il est également adapté de se tourner vers un professionnel du comportement, la prise en charge psychothérapeutique peut aider à diminuer ou à rectifier la dynamique négative qui se développe. Diverses méthodes de psychothérapie sont à même d’accompagner les personnes se retrouvant dans cette situation, permettant d’adapter au mieux le travail à chaque personne et en fonction de ses besoins.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire