Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Famille | La pollution favorise l’autisme pour les enfants nés de mères exposées
a

La pollution favorise l’autisme pour les enfants nés de mères exposées

Selon une étude menée par l'université de Harvard (HSPH), des femmes exposées pendant leur grossesse à des niveaux de pollution de l'air élevés ont deux fois plus de risques d'accoucher d'un enfant autiste.

Après les pesticides, c’est au tour de la pollution d’être suspectée comme dangereuse pour les nouveau-nés.

Selon une étude menée par l’université de Harvard (HSPH) et relayée par Metro, des femmes exposées pendant leur grossesse à des niveaux de pollution de l’air élevés ont deux fois plus de risques d’accoucher d’un enfant autiste. Le risque serait doublé en cas d’exposition élevée à des particules comme le plomb, le manganèse ou le mercure. “Notre recherche montre que, selon le type de polluant, de 20 à 60 % des femmes de l’étude vivaient dans des zones où le risque d’autisme était élevé”, commente Andrea Roberts, chercheuse au HSPH.

Cette étude est la première menée sur l’ensemble du territoire américain à se pencher sur le lien entre autisme et pollution atmosphérique.

Les Européens ne sont pas à l’abri

Mais l’Europe n’est pas en reste, puisque selon un récent rapport de l’Agence européenne pour l’Environnement (AEE), qui se base sur les critères de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 95 % des citadins européens respirent un air trop pollué.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné les données provenant d’une étude de long terme entamée en 1989 et qui a porté sur 116.430 femmes. Parmi elles, ils ont suivi 325 femmes ayant eu un enfant autiste et 22.000 autres dont l’enfant ne souffrait pas de ce trouble. Ils ont ensuite examiné les niveaux des différents polluants de l’air dans le lieu des naissances en s’appuyant sur les données de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA).

Résultat : les femmes enceintes vivant dans les endroits où les concentrations de l’air en particules fines étaient les plus élevées présentaient deux fois plus de risque d’avoir un enfant autiste que celles se trouvant dans des lieux moins exposés. La Pollution est un risque accru d’autisme.

Mon-Psychotherapeute.Com

La publication a un commentaire

  1. purificateur d'air

    Bonjour,
    Si on a des enfants dans la maison et qu’on vit dans une zone assez polluée, l’utilisation d’un purificateur d’air est plus qu’efficace. Cet appareil permet d’assainir la qualité de l’air à la maison

Laisser un commentaire