Prévenir le burn-out

Prévenir le burn-out

Les risques psychosociaux constituent une menace omniprésente dans le monde professionnel, pouvant épuiser l’énergie des collaborateurs.

Le burn-out : Un mal silencieux qui touche un salarié sur cinq

Selon les statistiques, un travailleur sur cinq est actuellement au bord du burn-out, entraîné par un excès d’activité ou un sentiment de désorientation quant à la signification de son travail. Ce syndrome, caractérisé par un épuisement professionnel, affecte particulièrement ceux qui s’investissent le plus dans leur emploi.

Causes et manifestations du burn-out

Le burn-out se manifeste de manière insidieuse, souvent causé par un stress intense au travail. Ce stress peut découler du surmenage, de prises d’initiative brimées ou d’un manque de reconnaissance des missions accomplies. Les symptômes physiologiques incluent le saut de repas, la perte de poids, le travail tardif et des troubles du sommeil. Sur le plan émotionnel, des pleurs inexplicables et des ruminations peuvent se manifester, tandis que sur le plan cognitif, la capacité de concentration diminue. Les relations interpersonnelles peuvent également être affectées, le collaborateur devenant susceptible voire agressif. Une fatigue persistante, même après des vacances, doit être considérée comme un signal d’alarme.

Prévention du burn-out : Outils et mesures

Le burn-out se distingue de la dépression, de la fatigue ou de l’addiction au travail par un déséquilibre entre les contraintes professionnelles et la perception des capacités à y faire face. Des outils de mesure, tels que des questionnaires, existent pour détecter cet état. Des organismes tels que la direction générale du travail, l’Institut national de recherche et de sécurité et l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail travaillent ensemble pour prévenir les risques psychosociaux et informer largement sur le burn-out.

Intervenir : Quand le burn-out s’est installé

Lorsque le burn-out s’installe, il est crucial de comprendre que le salarié ne peut s’en sortir seul. Un arrêt de travail, souvent prolongé, devient nécessaire. Les acteurs des ressources humaines jouent un rôle essentiel dans la préparation du retour au travail. Il s’agit de rééquilibrer les tâches exigeantes avec des phases de récupération.

Le burn-out demeure un défi majeur dans le monde professionnel, nécessitant une vigilance accrue et des mesures préventives. En reconnaissant les signes et en mettant en place des stratégies de prévention, les entreprises peuvent contribuer à créer un environnement de travail sain et équilibré, favorisant le bien-être de leurs collaborateurs.

Mon-Psychotherapeute.Com

Vous avez aimé cet article ?

Avez-vous déjà été confronté(e) au phénomène du burn-out dans votre vie professionnelle, que ce soit personnellement ou en tant qu'observateur(trice) ?

Quelles sont, selon vous, les mesures les plus efficaces pour prévenir et traiter le burn-out au sein des organisations ? Vos expériences et idées sont précieuses, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

1
0
Non
Formule
non
Non
Non