Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Comment mieux dépister un cancer du sein ?

Bien vivre
Publié le 29/01/2018 - Mise à jour le 15/04/2018

Cette année encore, le mois d’octobre se pare de rose. L’occasion de rappeler l’importance du dépistage du cancer du sein.

depister-cancer-du-sein

Le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent chez les femmes. En 2015, il y avait 54 062 nouveaux cas estimés en France métropolitaine. A l’occasion d’Octobre rose, mois dédié au dépistage du cancer, il est utile de rappeler l’importance du dépistage.

En effet, dépisté à temps, la survie à 5 ans est de 99 % pour un cancer du sein. De plus, les cancers dépistés tôt nécessitent généralement un traitement moins lourd et moins long. C’est entre 50 et 74 ans que les femmes sont le plus exposées.

La mammographie pour dépistage

L’Institut national du Cancer (InCa) met à disposition des femmes un livret d’information téléchargeable gratuitement sur son site internet. L’occasion d’en apprendre plus sur l’importance du dépistage.

Dans le cadre du cancer du sein, il s’agit d’une mammographie associée à un examen clinique des seins. « Le dépistage permet de repérer une lésion avant l’apparition de symptômes, et notamment de détecter des cancers de plus petite taille et moins évolués, avant qu’ils ne soient palpables », décrit l’InCa.

L’importance de l’autopalpation

En plus d’une mammographie à réaliser tous les deux ans, à partir de 50 ans, il est conseillé aux femmes de s’auto examiner, une fois par mois à partir de 25 ans.

Grâce à cette autopalpation, elles peuvent détecter rapidement les changements et les anomalies. Pour que cet examen soit efficace, certaines habitudes sont à prendre. Mieux vaut pratiquer l’autopalpation des seins en dehors de la période des règles, pour éviter que les seins soient douloureux ou gonflés. Sous la douche, avant de dormir, l’important reste de trouver le moment idéal pour chaque femme.

Pour commencer, il est recommandé d’observer son sein en levant le bras (changement du mamelon, peau d’orange…) puis de palper avec la main opposée et les doigts tendus en réalisant des mouvement circulaires. Dans tous les cas, le moindre doute doit vous pousser à consulter un professionnel. Cet examen à pratiquer chez soi ne dispense pas d’un rendez-vous fréquent chez son gynécologue.

Mon-Psychotherapeute.Com

  • ► Article suivant : Comment gérer la peur de l’abandon ?
  • ► Article précédent : Burn-out parental
  • Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

    POSEZ VOTRE QUESTION

    Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
    Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

    Laissez un commentaire pour cette article

    Suivez nous ...
    Abonnez-vous à notre newsletter,
    déja +11000 abonnés
    Votre avis...
    Vous arrive t-il de pleurer ?

    Voir les résultats