Violence psychologique dans le couple

Violence psychologique dans le couple

Une nouvelle étude de l’INSEE (Institut national des statistiques et des études économiques), publiée en juillet, jette la lumière sur l’étendue des violences psychologiques et verbales au sein des couples en France. Les résultats, basés sur des données de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), révèlent des chiffres surprenants et préoccupants.

La prévalence des violences psychologiques

Selon l’étude, 12,7 % des femmes et 10,5 % des hommes âgés de 18 à 75 ans, parmi les personnes interrogées, se considèrent comme victimes d’atteintes psychologiques ou d’agressions verbales de la part de leur conjoint ou ex-conjoint. Ces violences psychologiques englobent toute forme de préjudice physique, psychologique et sexuel infligé au partenaire, selon les critères de l’Organisation mondiale de la santé.

Diversité des formes de violence psychologique

La violence psychologique prend des formes diverses, allant de la dévalorisation par des menaces, du chantage, des insultes, de la jalousie, aux tentatives d’isolement. Définir précisément ces comportements demeure complexe en raison de leur variété.

Disparités entre les genres

En fonction de la nature et de la récurrence des violences, les chiffres varient, mais l’étude souligne que les femmes sont plus exposées, cumulant souvent deux ou trois formes de violence. Ces disparités persistent malgré les efforts pour sensibiliser et prévenir ces situations.

Impact de la séparation

Un constat surprenant de l’étude révèle que les personnes ne vivant plus avec leur conjoint au moment de l’enquête sont jusqu’à trois fois plus susceptibles de subir des violences psychologiques et des agressions verbales que les personnes en couple. La séparation semble libérer la parole des victimes.

La prévalence dans tous les milieux sociaux et culturels

L’INSEE souligne que la violence psychologique est présente dans tous les milieux sociaux et culturels. Elle peut constituer le seul préjudice subi, mais peut également être le prélude à des violences physiques et/ou sexuelles. Cette constatation souligne l’importance de ne pas laisser ces comportements s’installer et de chercher de l’aide.

Violence dans le couple

Face à ces chiffres alarmants, il est crucial de sensibiliser davantage sur les violences psychologiques dans les couples et d’encourager la prise de conscience. La recherche de l’aide professionnelle, que ce soit pour soi-même ou pour le couple, est une étape cruciale pour briser le cycle de la violence et favoriser des relations saines et respectueuses.

Mon-Psychotherapeute.Com

Trouver un psy près de chez moi !

Posez votre question, un professionnel certifié vous répond dans les plus bref délais !

Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique “Mentions légales

Voici quelques suggestions :

  1. Présentez-vous succinctement et exposez votre situation.

  2. Quel est votre objectif ? Souhaitez-vous une première consultation ou avez-vous une thérapie particulière en tête ?

  3. Indiquez vos disponibilités et préférences de contact (téléphone, SMS, email).

Violence psychologique dans le couple

Violence psychologique dans le couple

Vous avez aimé cet article ?

Laisser un commentaire

1
0
Non
Formule
non
Non
Non