Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Apnée du sommeil : une solution simple serait efficace

Sommeil
Publié le 26/05/2015 - Mise à jour le 20/07/2015

Syndrome qui concernerait près de 2 millions de Français, l’apnée du sommeil est un arrêt involontaire et temporaire de la respiration qui apparaît lors de la nuit de sommeil. Il peut être observé par la personne qui partage votre lit, mais le diagnostic se pose à l’hôpital par le biais de tests qui se déroulent sur au moins une nuit complète.

apnee-du-sommeil

 

Survenant généralement chez les personnes en surpoids, les grands ronfleurs et les personnes âgées, ce syndrome se développe également au cours de la grossesse (apnée obstructive du sommeil ou AOS) et persiste par la suite, notamment pour celles qui ont subi une césarienne.

Ce syndrome perturbe le sommeil et a pour conséquences une fatigue au réveil, des somnolences lors de la journée ou encore des maux de tête. Mais sur le long terme et dans les cas les plus graves, cela peut amener à développer des maladies cardio-vasculaires, une dépression, un risque plus grand d’avoir un accident de la route…

Une enquête a été menée aux États-Unis par le Dr Matthias Eikermann (chef de service d’anesthésie et de soins intensifs) à l’Hôpital général du Massachusetts (MGH), qui a permis de mettre en évidence une solution assez simple, mais efficace auprès de femmes enceintes venant d’accoucher. Sur 55 patientes, ce sont 20 % d’entre elles qui souffraient d’apnée du sommeil ! La qualité du sommeil fut étudiée selon la position adoptée pour dormir, puis deux groupes ont été différenciés avec une position allongée pour l’un et une position quasi assise pour l’autre, ce qui a permis de sonder les différences, notamment au niveau de la respiration.

Le constat fut alors révélateur, puisque pour celles qui dormaient avec le haut du corps surélevé à 45 degrés, il y avait une diminution significative de l’obstruction des voies respiratoires après l’accouchement. On a également remarqué que cette position n’avait en aucun cas perturbé la qualité du sommeil !

En conclusion, d’après l’étude parue dans la revue CHEST, il serait intéressant d’élargir ce mode de sommeil à toutes les personnes souffrant de ce syndrome, une bonne partie d’entre elles verraient en effet une réduction du trouble en dormant avec le haut du corps surélevé.

Pour celles et ceux qui n’obtiendraient pas les résultats attendus, une autre approche plus en « profondeur » a fait ses preuves auprès de nombreuses personnes souffrant de troubles du sommeil, ce sont les thérapies cognitivo-comportementales.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Vous arrive t-il de pleurer ?

Voir les résultats