Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Enfant | Ado : la sexualité et l’ignorance de la contraception
a

Ado : la sexualité et l’ignorance de la contraception

Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales dénonce l'ignorance...

En 2001, l’accès à la contraception hormonale a été facilité pour les adolescentes . De plus, les campagnes de prévention et les séances d’éducation sexuelle ne cessent d’accroître. Par ailleurs, des comportement sexuels à risque ont été observer chez les jeunes malgré tous ces dispositifs mis en place.

Comment l’expliquer ?

L’Inspection générale des affaires sociales a établi un rapport dénonçant l’ignorance des jeunes.

En effet, certains n’ont aucune idée de ce qu’est la contraception.

Selon l’OMS ( Organisation mondiale de la santé) , c’est le fait d’avoir recours à des méthodes ou des dispositifs pour diminuer la probabilité de conception voire l’éviter.  Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 200 000 avortements sont pratiqués par an en France, dont 72% des femmes qui avortent sont sous contraception.

Il est important de spécifier que le manque d’informations chez les jeunes est tellement présent que pour certains, il est impossible de tomber enceinte au premier rapport, ce qui est erroné.

Afin d’y remédier, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, souhaite accentuer la communication qui se fera tout autour du sujet, surtout au sein des collèges et des lycées. Selon elle, le fait de baser la sexualité uniquement sur des risques et de la prévention n’est pas suffisant, du moins n’est pas la bonne solution. Il faudrait “lever les tabous” et en parler dès l’enfance afin que ce soit ancré à vie.

Trente-cinq ans après l’autorisation de l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) sur le territoire, beaucoup de choses restent à faire.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire