Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Violences verbales : mauvaises répercutions

Bien vivre
Publié le 26/11/2010 - Mise à jour le 31/12/2014

Violences verbalesIl existe plusieurs formes de violences, et parmi toutes, il y en a une qui est fréquente, cependant elle ne fait pas réellement peur, c’est celle qui est verbale, et malheureusement beaucoup de personnes s’en servent, parfois dans un excès de colère et un manque de contrôle de soi, mais dans certains cas cette violence verbale est utilisée consciemment contre une personne.

Cette forme de violence s’immisce dans les couples, dans le milieu professionnel, familial, paraissant moins dangereuse peut- être parce qu’elle ne laisse pas des blessures physiques, et pourtant elle peut causer bien des dégâts psychologiques chez les victimes. L’estime de la personne en est touchée, la menant bien souvent à se renvoyer une image faussée d’elle-même, l’auteur de ces violences utilise le moyen verbal pour pouvoir agir sur les émotions et arriver à les contrôler, et il est difficile pour les victimes de se défendre verbalement, surprises, choquées par une telle grossièreté, ou ne pas rétorquer de peur que cela mène sur des conflits, voir sur une autre forme de violence.

Il faut comprendre qu’il ne s’agit pas que « d’insultes« , les femmes sont plus touchées par ce type de violence, et il s’étend bien plus que dans le milieu professionnel. Cette forme de violence est subtile, elle ne se remarque pas forcément pour les victimes surtout lorsqu’elle est subit de façon régulière au sein du foyer, cela se transforme en habitude, tout en jouant progressivement sur le mental.

Malheureusement notre génération a une trop grande facilité à utiliser des mots grossiers ou viser à nous toucher émotionnellement sans parfois se rendre compte que chaque personnes a son « niveau » de sensibilité, et que cela peut avoir de plus grosses répercutions.

Pour ceux qui subissent ces violences depuis un certains temps, il y aura un travail à faire pour qu’ils puissent se considérer comme tels et non comme ils se sont perçus à causes des mots qui ont été utilisés contre eux, car comme dans beaucoup de situation de mal être la cause provient de la vision fausse que nous avons de nous mêmes. Une fois que la prise de conscience est faite sur la violence qui vous est faite, il est conseillé de se tourner vers quelqu’un qui pourra vous accompagner et vous soutenir dans le travail que vous souhaitez faire sur vous-même. N’hésitez pas à en parler si vous sentez qu’il y a quelque chose qui vous gène, dans les propos tenus à votre égard, que ce soit au travail, par un proche ou sous votre toit.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Vous arrive t-il de pleurer ?

Voir les résultats