Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Passif-agressif, deux traits de caractère qui ne font pas bon ménage

Psychothérapie
Publié le 24/03/2014 - Mise à jour le 02/01/2015

passif-agressifQu’il s’agisse d’une attitude ou d’une personnalité dans sa globalité, le comportement dit passif-agressif désigne une attitude agressive exprimée à travers une apparente passivité. L’individu n’exprime pas son ressenti de manière évidente, il est plus adepte de moyens détournés, ce qui lui permet d’éviter la confrontation et par la même occasion, d’arriver à ses fins.

Identifier le passif-agressif

Divers experts s’accordent à dire qu’il ne s’agit pas d’un trouble de la personnalité, mais plutôt d’un mécanisme de défense (en partie inconscient). Il est difficile de cerner ce comportement dans un premier temps, car tout est dans la subtilité, les sous-entendus, le non verbal. D’ailleurs, diverses attitudes leur sont spécifiques, ils sont dans le refus de l’autorité, des changements, de la compétition, des responsabilités… maîtrisant également parfaitement la procrastination ! Ce type de caractère se développe sans doute en lien avec un manque d’estime de soi (il est important pour eux de sauver les apparences en mettant tout en œuvre pour ne pas se sentir infériorisé) et un manque d’affirmation (constamment dans le refus et/ou la résistance, ils utilisent des subterfuges pour faire en définitive ce qu’ils souhaitent).

Les personnes extérieures subissent ce type de personnalité qualifié de « toxique », le rapport avec l’autre est donc bien souvent biaisé, d’autant plus pour l’entourage proche qui a bien du mal à gérer ce type de comportement. Quant au passif-agressif, il ne se rend pas compte de l’impact de son attitude et ne se sent pas concerné.

Adopter une stratégie au lieu d’une confrontation

Affronter ces personnalités en les accablant de reproches n’y ferait rien, au contraire, l’objectif pour eux serait alors de vous mettre en échec en gardant une bonne apparence. Côtoyer ce type de personne est parfois incontournable, mieux vaut alors adopter une stratégie que d’essayer de se confronter à la même frustration à chaque reprise : oublier les reproches, être à son écoute, faire semblant de ne pas comprendre certaines choses afin de l’amener à développer. Restez-en toujours aux faits lors de vos échanges ! Bien évidemment, vous êtes amené à vous adapter dans ce type de contexte, ce qui peut vous sembler être une contrainte, mais en adoptant cette attitude, vous allez développer sens de l’observation, de la relation, maîtrise de soi… et surtout, vous éviterez les situations désagréables.

Pour les plus proches, les conséquences peuvent être plus néfastes, que ce soit psychologiquement ou physiquement. Peu à peu, le passif-agressif est à même de vous faire douter de vous-même, créant des situations qui vous dépassent. Il finit par vous avoir à l’usure et peut être responsable de dépression ou burn-out.

Consulter un professionnel est alors conseillé, ne serait-ce que pour sortir d’un système qui vous dépasse et qui se répète, et ce, malgré les diverses stratégies mises en place. Cependant, que ce soit à l’initiative du couple ou de la personne passive-agressive, le résultat dépend de la prise de conscience d’une problématique, du désir d’y remédier, de l’acceptation et du suivi de la prise en charge thérapeutique jusqu’au bout.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Vous arrive t-il de pleurer ?

Voir les résultats