Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Dépression | Psychothérapie et antidépresseur contre la dépression
a

Psychothérapie et antidépresseur contre la dépression

depression psychotherapie antidepresseur
La combinaison des antidépresseurs et de la psychothérapie serait la meilleure option dans le traitement de la dépression

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), c’est 4 à 10 % de la population qui au cours de leur vie sont confrontés à la dépression. Même si dans bien des cas elle ne persiste pas dans le temps (généralement 4 à 6 mois), pour la moitié d’entre eux, des signes de dépression persistent, quant au risque de « rechute », il n’est pas exclu. Un communiqué a été publié par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), mettant en avant la combinaison des antidépresseurs et de la psychothérapie comme la meilleure option dans le traitement de la dépression. En ce qui concerne les prises en charge, les deux solutions reconnues et proposées sont les antidépresseurs et les psychothérapies. Longtemps mises en concurrence de par leurs positions théoriques opposées, ces deux approches sont considérées comme complémentaires à l’heure actuelle. L’étude a permis de faire un comparatif sur les capacités à soulager les symptômes, les retours à un « fonctionnement normal », mais également sur les possibilités de prévention des rechutes. La combinaison permet ainsi une prise en charge globale, mais la psychothérapie contre la dépression reste favorisée par les experts ! Du même effet que les solutions médicamenteuses sur le court terme, elle est plus efficace sur le long terme. Ainsi, pour les individus qui ne souhaitent pas faire un combiné des deux, la psychothérapie devrait être recommandée comme première option aux patients. La petite problématique, c’est qu’en France, la psychothérapie n’est pas encore remboursé, contrairement aux antidépresseurs. Pour certains, il ne s’agit pas réellement d’un choix en ce qui concerne le traitement, mais d’un manque d’information ou de moyens financiers. De plus, comme dans toute psychothérapie, pour que celle-ci donne des résultats, l’implication du patient doit être totale et le suivi doit se faire dans sa totalité. Ce qui demande plus « d’efforts » que la prise de comprimés, mais au vu des études menées et des résultats favorisant la psychothérapie dans le cas de personnes dépressives, il est préconisé de s’orienter vers la solution non médicamenteuse.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire