Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Au secours, j’ai la phobie du Lundi !

Sommeil
Publié le 17/01/2011 - Mise à jour le 02/01/2015

troubles-sommeil-lundiPour beaucoup de Français salariés (environs 25%), le dimanche soir est source d’appréhension, d’angoisse et pour certains des troubles du sommeil liés au Lundi, qui annonce la nouvelle semaine de travail. Cela ne concerne pas que les Français, à l’échelle mondiale ce serait environ 60% d’adultes salariés qui seraient touchés par ce mal-être survenant lors du Dimanche.

Nommée phobie du Lundi par les professionnels de la psychothérapie, ce mal-être touche tous les rangs sociaux professionnels.
Deux origines en seraient la cause, la première remonterait à l’enfance, inconsciemment l’angoisse de l’écolier serait réactivée, faisant ainsi ressurgir l’angoisse de la fin de week-end qui approche et les devoirs qui ne sont pas entamés ou finis. Mais dans ce cas il s’agit d’anxiété voir d’angoisse qui disparaît le Lundi, lorsque vous arrivez au bureau.
La deuxième origine quant à elle est plus profonde, elle révèle un malaise au sein de la société en rapport avec les collègues, les supérieurs ou le travail en lui-même. Dans ce cas il est vivement conseillé se s’orienter vers un professionnel de la psychothérapie qui vous accompagnera dans votre démarche de trouver se qui ne va pas, car le stress dans cette situation est constant et chaque Dimanche ce sera le même calvaire.

Si vous pensez que c’est une anxiété légère essayez de mettre quelques petites astuces en place, comme ne pas travailler chez vous, ce qui concerne le travail ne doit pas venir vous embêter lors de votre week-end.
Faire du sport est un bon moyen d’évacuer et cela vous permettra également de ressentir une bonne fatigue.
Et pour aborder le lundi prévoyez quelque chose qui vous sera agréable, un café avec une ami après le travail par exemple.
Dans les deux cas, vous orientez vers un professionnel de la psychothérapie, qui avec une thérapie adaptée pourra vous permettre d’aborder le problème afin d’y remédier sans l’aide de médicaments.

Mon-Psychotherapeute.Com

  • ► Article suivant : Le burn-out n’est pas un mythe
  • ► Article précédent : Cauchemars, comment les arrêter ?
  • Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

    POSEZ VOTRE QUESTION

    Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
    Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

    Laissez un commentaire pour cette article

    Suivez nous ...
    Abonnez-vous à notre newsletter,
    déja +11000 abonnés
    Votre avis...
    Vous arrive t-il de pleurer ?

    Voir les résultats