Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Un nouvel espoir contre le sida : la thérapie génique !

Psychothérapie
Publié le 25/06/2010 - Mise à jour le 02/01/2015

La thérapie GéniqueLe virus du sida vient dans l’organisme via la voie sanguine ou sexuelle. S’intégrant aux gènes humains et endommageant les cellules en se reproduisant à l’intérieur de celles-ci, qui sont très importante puisque ce sont elles qui contrôlent les divers fonctionnements des cellules de l’organisme, notamment les défenses immunitaires qui ne seront plus efficaces, ce qui facilitera l’accès au maladie « opportunistes ».

Jusqu’à présent les traitements destinés au VIH contrôlent mais n’irradient pas, pour l’instant le virus. Il est rendu indétectable par les multithérapies mais n’est pas supprimé, et ne peut donc être oublié, sachant qu’il peut se déplacer vers d’autres organes.

L’équipe de l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon propose d’intervenir des les premiers stades en trompant le virus et en l’empêchant de s’accrocher.
Les résultats (test sur des souris génétiquement modifiées) on été plutôt concluant puisque le virus est empêché de se reproduire, ce sont des récepteurs qui ont la particularité d’être nomade, donc se promenant dans l’organisme ils ont plus de chance de rencontrer le VIH. Le virus incapable de prendre le contrôle sur cette cellule, finit par mourir, en 3 semaines leurs nombres est sous le seuil de détection.

Le but est de donner des armes aux cellules par le biais de la thérapie génique, pour qu’elles se battent contre le VIH. Un nouvel essaie au Etats-Unis sur quatre patients, qui ont subi une greffe de leur propre moelle afin de soigner un cancer du sang lié à l’infection par le VIH, traitées par chimiothérapie avant d’être réinjectées et il a été ajouté aux cellules greffées quelques cellules porteuses des armes génétiques. Aucun effet secondaire n’est apparu, l’essai a permis de voir que deux ans après la greffe, ces cellules produisaient encore les éléments de résistance au virus dont elles étaient porteuses. Malheureusement la quantité injectée été trop faible pour lutter contre l’infection par le sida.
Deux autres points d’attaque visent à prévenir la reproduction du virus en utilisant le « mécanisme ARN ». Le but est de tester cette thérapie génique avec de plus grandes quantité de cellule afin de voir quels résultats peuvent en résulter.

Mon-Psychotherapeute.Com

  • ► Article suivant : Psy praticien, Psy certifié… ou psy
  • ► Article précédent : La thérapie cognitivo-comportementale
  • Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

    POSEZ VOTRE QUESTION

    Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
    Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

    Laissez un commentaire pour cette article

    Suivez nous ...
    Abonnez-vous à notre newsletter,
    déja +11000 abonnés
    Votre avis...
    Vous arrive t-il de pleurer ?

    Voir les résultats