Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Voir un psy : les idées reçues

Psychothérapie
Publié le 23/06/2015 - Mise à jour le 08/09/2015

La plupart du temps, lorsque quelqu’un vous dit qu’il va consulter un médecin, un dentiste, un dermatologue… il ne vous vient pas en tête un tas de préjugés saugrenus. Il est sensé de se tourner vers un spécialiste expérimenté dans le problème rencontré ! Alors, pourquoi le fait de voir un psychothérapeute est-il généralement jugé de façon négative ?

voir-un-psy-les-idees-recus

Parler ouvertement du fait de consulter un psychothérapeute ne se fait pas aussi facilement que pour les autres spécialistes que l’on peut être amené à consulter face à des interlocuteurs qui se posent des questions et qui vous en posent (pas toujours les bonnes), ce qui laisse ainsi planer une certaine gêne.

Le malaise est bien souvent en rapport avec les idées préconçues que l’on a pu entendre concernant les psys, mais aussi avec le « type » de patients qui les consultent, ce qui est également dû à un manque d’information et de connaissances concernant cette pratique.

Mais au lieu de se laisser convaincre par les idées reçues, il serait bénéfique de voir ce qu’il y a au-delà…

Voici une petite liste des idées reçues les plus courantes qu’il serait bon de revoir :

Si on va chez le psy, ce n’est pas parce qu’on est fou ! Souffrir d’une pathologie mentale ou se faire aider lorsqu’on éprouve des difficultés avec ses sentiments ou ses pensées ne signifie pas que l’on est fou… Cette idée qui revient assez souvent, donnant une mauvaise image de la psychothérapie, et qui est fausse, est l’une des idées qui feront que certains ne se tourneront jamais vers une psychothérapie.

Ce n’est pas non plus forcément parce qu’on est en dépression ou parce qu’on a du mal à faire face à un traumatisme vécu. Il peut y avoir un élément déclencheur, il n’existe aucune liste recensant les raisons de consulter un psychothérapeute, c’est selon les besoins ou envies de chacun. À part créer des préjugés, il n’y a rien de productif dans ces considérations.

Cela ne signifie pas que l’on est faible, contrairement à ce que certains pourraient penser, il faut un certain courage pour affronter chaque recoin de sa personne. Évoquer honnêtement tous ses ressentis afin que le psychothérapeute puisse apporter son aide au mieux n’est pas toujours facile. Et même si une séance apporte du bien-être, elle peut également être épuisante sur le plan émotionnel.

On ne va pas en séance de psychothérapie parce que l’on n’a pas de vie sociale ou personne à qui parler. Le rôle du psy n’est pas celui d’un ami. Cela ne signifie pas forcément qu’il y a un problème avec le cercle familial. Et ce n’est pas non plus parce qu’on est attaché au passé ou que l’on vit à travers lui, même s’il est parfois nécessaire d’en parler lors de séances pour comprendre certaines choses d’aujourd’hui.

Les psychothérapeutes ne sont pas là pour dire ce qu’il faut penser ou faire ! Contrairement à ce que certains pourraient avoir comme idée faussée, le contrôle sur les idées, pensées, sentiments ou actes n’est pas dicté par le psy. Son rôle est d’apporter un soutien pour affronter les situations complexes en aidant parfois à trouver la force de faire face de la meilleure façon possible.

La psychothérapie n’est pas synonyme de prise de médicaments. C’est une solution qui pourrait sembler rapide, mais qui ne l’est pas dans les faits, même si pour certaines personnes qui souffrent de pathologies, la solution médicamenteuse peut être un complément nécessaire. La prise de médicaments n’est pas systématique et à prendre à la légère. La psychothérapie permet de tirer le meilleur de soi pour être capable d’affronter ses difficultés et de résoudre ses problèmes grâce à ses ressources propres.

Trouver un bon psy

Finalement, un professionnel qui correspond aux besoins de quelqu’un ne correspondra pas forcément aux besoins d’un autre. Si une personne de votre entourage a l’air enthousiaste à l’idée de consulter, ce n’est pas forcément l’aider que de l’inciter à consulter le même psychothérapeute que vous. Au-delà du fait que c’est une démarche qui doit être faite individuellement et de façon volontaire, cela montre également la motivation de l’individu dans la démarche, car chercher un psy n’est pas chose évidente, d’autant plus qu’il existe diverses méthodes de travail.

La plupart des professionnels proposent une séance d’essai ou un échange préalable qui pourra aider dans le choix de la méthode en fonction des affinités, ce qui sera déterminant pour la suite. Faire aboutir cette démarche, consulter un psy, c’est également une preuve de la motivation à entreprendre une psychothérapie et à aller jusqu’au bout.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Vous arrive t-il de pleurer ?

Voir les résultats