Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

L’égocentrisme : un trait de caractère souvent mal défini

Bien vivre
Publié le 22/04/2014 - Mise à jour le 31/12/2014

egocentrismeÉgocentrisme, égoïsme, narcissisme… divers traits de caractère qui tendent à une sorte d’individualisme face à la norme. Bien souvent confondus, ils donnent à tort une image négative d’une société qui tend à l’égoïsme et au « chacun pour soi » ! À l’inverse d’une personne égoïste, la personne égocentrique est généreuse, même si cela ne se remarque pas au premier abord. C’est souvent maladroit, car ce genre de personne manifeste sa générosité à sa façon.

Qu’est-ce que l’égocentrisme ?

L’égocentrisme, c’est ramener tout à soi : la personne se réfère à ses jugements, à ses opinions, et à ses yeux, seuls ses critères sont valables, les avis extérieurs ne sont pas réellement pris en considération. L’égocentrique est dans l’incompréhension, il pousse l’autre dans la frustration et cela le mène bien souvent, malgré son désir, à la solitude. Si dans le développement de l’enfance à l’âge adulte l’égocentrisme est considéré comme normal, il tend généralement à diminuer dans la période de fin d’adolescence. Si ce n’est pas le cas, une fois adulte, un ego surdimensionné mène au conflit de positionnement, que ce soit dans la vie privée ou que ce soit dans la vie professionnelle.

La place de l’égocentrisme dans notre vie quotidienne

La société actuelle, qui met en avant le culte du « moi », et ce, par différents biais : Selfie, Instagram, réseaux sociaux, etc. contribuent à favoriser ce trait de caractère qui donne d’une personne une image erronée. Considérés comme décomplexés sur le plan de l’ego et invincibles, en réalité, bon nombre souffrent de solitude, démunis face aux épreuves et aux échecs de la vie. L’égocentrisme n’est pas un trait de caractère inné, mais développé en rapport avec les conditions de vie, l’éducation, mais aussi le milieu social. À l’opposé, d’autres personnes ont un réel manque d’estime d’elles-mêmes, elles se dévalorisent et n’arrivent pas à passer au-dessus de leurs limites face aux autres. Dans ces deux extrêmes, il est difficile d’avoir un rapport simple et sain avec les autres, l’isolement est l’une des conséquences les plus récurrentes et l’une des plus difficiles à vivre.

Je ne suis pas égocentrique !

La première étape indispensable pour les personnes qui ont une tendance à l’égocentrisme est la prise de conscience, qu’il s’agisse de se rendre compte d’une défaillance dans le rapport à l’autre ou tout simplement de se sentir concerné par des caractéristiques de l’égocentrisme. Afin de pouvoir modifier les traits de caractère qui isolent des autres, un travail sur soi et plus particulièrement sur le comportement devra être fait. En comprendre les causes va permettre de repousser les habitudes qui ont été acquises au fil des années. Diverses méthodes thérapeutiques sont efficaces dans l’accompagnement du développement de soi, ce qui déterminera l’efficacité de la psychothérapie sera la volonté d’entreprendre ce travail sur soi et la sensation de confiance ressentie face au thérapeute choisi.

Mon-Psychotherapeute.Com

  • ► Article suivant : Je prends ma vie en main !
  • ► Article précédent : Désir de solitude : un mode de vie incompris
  • Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

    POSEZ VOTRE QUESTION

    Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
    Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

    Laissez un commentaire pour cette article

    Suivez nous ...
    Abonnez-vous à notre newsletter,
    déja +11000 abonnés
    Votre avis...
    Vous arrive t-il de pleurer ?

    Voir les résultats