Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Comment trouver un bon psy ?

Rivalités et jalousies entre frères et sœurs : que faut-il en penser ?

Enfant
Publié le 19/11/2010 - Mise à jour le 02/01/2015

Rivalités entre frèresQu’en est-il de la jalousie qui apparaît, bien souvent chez les ainés lorsqu’un(e) petit(e) frère /sœur arrive ? Et plus tard, la rivalité qui peut s’installer en grandissant, est-elle néfaste pour la paix au sein de la famille ?

L’écart d’âge entre les enfants est un facteur important, s’il y a moins d’écarts d’âge entre eux, ils seront alors plus proches et auront plus de facilité à partager une complicité. Cela dit, la jalousie entre vos enfants ne sera pas évitée, c’est l’un des mouvements émotionnels qui se repère en premier dans l’enfance, elle s’annonce principalement à l’arrivée du petit dernier, l’aîné a la sensation de perdre sa place et lorsqu’il découvre qu’il n’est plus l’unique objet d’amour pour sa mère.

Cependant cette jalousie, rivalité entre frères/sœurs est importante à leurs développements, affirment leurs personnalités et se socialisant, quant aux disputes elles leurs permettent de tester leurs limites et d’apprendre à régler leurs différents par eux-mêmes.

Lorsque l’un de vos enfants ressent un traitement différent à son égard, c’est à se moment où la jalousie ressort, si l’enfant vous en fait part, ne minimisez pas ou ne le niez pas, cela ne fera qu’empirer la situation. Pour l’aîné il est important que vous preniez le temps de lui expliquer pourquoi l’autre enfant à besoin d’un peu plus d’attention (nourrisson, handicap, maladie…), mais l’essentiel est de lui faire comprendre que vous l’aimez autant que l’autre et qu’ils ont tous les deux la même place dans le cœur de maman et papa. Il faut trouver du temps pour chacun, faites des activités avec chacun de vos enfants, de manière unique et en fonction de leurs préférences.
Cependant il faut faire attention à la jalousie maladive, qui devient un mode de fonctionnement qui peut mettre un frein dans leur relation fraternel, en ce qui concerne la violence qui peut s’immiscer, elle a une signification, celle d’une réelle souffrance, il faut réagir, lui réexpliquer qu’il a la même place que l’autre enfant, accordez lui un peu plus de temps.

Consulter un psychothérapeute lors de cette période dans l’enfance, peut vous accompagner et apporter une vision externe, lors des séances chacun aura son moment auquel il pourra s’exprimer et être écouté, c’est un lieu qui est neutre, lieu de trêve, l’enfant, plus s’il est réservé, aura alors plus de facilité à exprimer ses sentiments.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Vous arrive t-il de pleurer ?

Voir les résultats