Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Bien vivre | Comment ne plus être accro aux jeux vidéos
a

Comment ne plus être accro aux jeux vidéos

Jeunes adultes ou adolescents passant des heures devant leurs consoles perdus dans un monde virtuel au point de s’identifier au personnage qu’ils créent… La dépendance effraie et attriste l’entourage cependant elle reste exceptionnelle.

Jeunes adultes ou adolescents passant des heures devant leurs consoles perdus dans un monde virtuel au point de s’identifier au personnage qu’ils créent… La dépendance effraie et attriste l’entourage cependant elle reste exceptionnelle.

Identification aux personnages de jeu vidéo

Il y a quelques mois dans la capitale, deux jeunes de vingt et vingt-trois ans ont été internés pour dépendance aux jeux vidéos plus précisément au jeu « World of Warcraft ». L’un d’eux passait une vingtaines d’heures dans une salle de jeux et avait perdus dix-sept kilos. Tandis que l’autre se promenait entièrement nu dans la rue. Ils en étaient venus à confondre la réalité et le virtuel et même à se confondre avec leurs personnages fétiches qu’ils avaient créés dans l’univers du jeu.

De la distraction à la dépendance…

Aujourd’hui c’est une maladie reconnue « la dépendance au jeu sur écran est reconnue depuis peu et elle rejoint d’autres dépendances sans drogue, comme les accros au shopping, la boulimie et bien d’autres, quand le joueur a envie de décrocher il n’y arrive pas et en souffre, il est alors défini comme malade. Ce qui était censé être une distraction, envahi sa vie. Mais en général, même si les joueurs ont du mal à se restreindre, ils ne sont pas accros pour autant.

La solution est dans la communication

Si votre enfant ou conjoint passe des heures accroché à sa console, lui interdire de la toucher serait tout simplement un risque d’incident diplomatique à la maison ! La meilleur façon de l’aider, serait de communiquer, essayer de comprendre même si vous n’avez jamais été tenté par les jeux vidéos. N’essayer pas de les diaboliser et tenter les jeux en famille,  proposer lui d’autres activités telles que le sport ou autres moment à partagé en famille. Vous pourrez passer de bons moments sans pour autant devoir viser le niveau 56 d’un jeu de plateforme.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire