Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Démence : Trois fois plus de cas en 2050 ?
a

Démence : Trois fois plus de cas en 2050 ?

La population vieillit et les facultés mentales diminuent. Une partie de la population est donc menacée par la démence.

La population vieillit et les facultés mentales diminuent. Une partie de la population est donc menacée par la démence. Qu’est-ce que la démence ?

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a défini la démence comme l’altération progressive de la mémoire et de l’idéation (processus de la formation des idées), suffisamment marquée pour handicaper les activités de la vie de tous les jours, apparue depuis au moins six mois, et un trouble d’au moins une des fonctions suivantes : le langage, le calcul, le jugement, la praxie (action) et la gnosie (connaissance).

35.6 millions de personnes dans le monde sont atteintes de démence. 115.4 millions de personnes seront atteintes en 2050 selon l’OMS.

La démence et Alzheimer

Il faut savoir que les cas de démence sont en grande partie causés par la maladie d’Alzheimer. En effet, 70% des personnes déclarées démentes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Les pays pauvres : les principales cibles de la démence

Plus de la moitié des personnes diagnostiquées démentes, soit 58%, vivent dans des pays à faibles revenus ou des revenus intermédiaires. Cette part passera à 70% en 2050. Bien sûr, on trouve des cas de démence dans tous les pays.

Cela s’explique notamment par le coût du traitement. Il faut compter 461 milliard d’euros pour la prise en charge de fournitures de santé, d’assistances sociales ou encore des réductions ou pertes de revenus pour les malades et les soignants.

Un diagnostic trop tardif

Malheureusement, seuls huit pays dans le monde ont un programme national de lutte contre la démence. Le problème majeur est l’absence de diagnostic. L’OMS recommande aux autorités de mettre en place des programmes axés sur la réduction de la stigmatisation et de mettre en place des fournitures de soins de meilleures qualités. Comme toute maladie, plus tôt elle est détectée, mieux elle pourra être prise en charge. Il faut donc améliorer la formation du personnel de santé, le diagnostic précoce et la sensibilisation du public autour de la maladie.

Même dans les pays à revenu élevé, les médecins ne dépistent qu’entre un cinquième et la moitié des cas de démence. Dans la plupart des cas, la démence est diagnostiquée à un stade relativement avancé de la maladie.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire