Trouver un psychothérapeute

Poser votre question

Accueil | Actualités | Bien se nourrir | Boire de l’alcool rendrait beau !
a

Boire de l’alcool rendrait beau !

D’où vient cette meilleure perception de soi ? Elle ne serait pas due aux effets pharmacologiques de l'alcool mais à un effet placebo.

Plus la consommation d’alcool est forte, plus le consommateur se trouve beau. D’où vient cette meilleure perception de soi ?
Elle ne serait pas due aux effets pharmacologiques de l’alcool mais à un effet placebo. Donner un Smarties à un enfant et lui faire croire que c’est un médicament, et comme par enchantement tout va mieux : voilà un exemple d’effet placébo.
Il suffirait donc de croire qu’on a bu pour se sentir attirant.

L’étude « la beauté est dans les yeux du buveur de bière », issue d’une collaboration entre les Universités de Paris-Descartes, Paris-VIII, et l’Université d’État de l’Ohio a apporté la preuve de cette étonnante affirmation.

L’expérience commence par l’étude du comportement de 19 consommateurs dans un bar Grenoblois. Il leur a été demandé de se noter sur une échelle de 1 à 7 sur les quatre critères suivant : la séduction, l’intelligence, l’originalité et l’humour.
L’expérience a montré que plus le taux d’alcoolémie était élevé, plus les notes étaient satisfaisantes.

La seconde expérience rassemble 94 hommes. Ces hommes ont été répartis en deux parties : l’une consommait de l’alcool (1 g par litre de sang) tandis que l’autre non.
Ceux sont étonnamment les personnes qui croyaient avoir bu de l’alcool qui se sont jugées les plus séduisantes. Les personnes ayant réellement bu ne se considéraient en revanche pas plus séduisant que les autres.

Comme l’explique Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale à l’université Pierre Mendès France, l’étude montre que le simple fait de croire qu’on a bu de l’alcool conduit à se sentir plus séduisant. La dose d’alcool n’a donc pas d’effet en elle-même.

Une autre expérience réalisée à Louvain en Belgique par la VAD (Vereeniging voor Alcohol-en andere Drugproblemen), une association de lutte contre les problèmes d’alcool et de drogue chez l’étudiant. Ainsi le cercle Ekonomika de la faculté de Louvain a organisé une fête où la bière était servie gratuitement. Ce que les étudiants ne savaient pas, c’est que la bière servie était sans alcool. Ils ne se sont rendus compte rien et beaucoup ont réagi avec étonnement lorsqu’il leur a été révélé que la bière était sans alcool. Le simple fait de penser que la bière était alcoolisée, leur a permis de s’amuser. Encore un bel exemple d’effet placebo.

Ce phénomène est difficile à comprendre. L’activation de représentations mentales implicitement liées à l’alcool doit sûrement en être la source.

Mon-Psychotherapeute.Com

Laisser un commentaire