Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Thérapie couple, comment trouver un bon psy.

Les Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC)

Psychothérapie
Publié le 11/05/2010 - Mise à jour le 05/01/2015

Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC)Les personnes atteintes des troubles obsessionnels compulsifs ont des pensées qui les préoccupent et qui reviennent constamment (obsessions), pour les faire disparaître ou les empêcher d’apparaître, des rituels particuliers sont mis en place (compulsions). Les TOC font partie d’une pathologie liée à l’anxiété.

En ce qui concerne la cause, comme dans la plupart des maladies mentales il n’y en a pas ! Ils apparaissent  le plus souvent progressivement (quelques mois/années) et dans un tiers des cas ils peuvent apparaître en quelques jours.

Contrairement aux petites manies, les TOC envahissent la vie de la personne, qui est perturbé dans son quotidien durant plus d’une heure… Ces contraintes ne produisent aucun plaisir chez la personne mais le fait d’effectuer ces rituels va lui permettre de trouver un répit temporaire à ses obsessions, même si le rituel n’a aucun sens, (la personne s’en rend compte en générale) se sera plus fort qu’elle, elle ne pourra s’empêcher de le faire.

Le TOC peut également s’aggraver comme avec le stress, la dépression ou directement  par les situations concernant les thèmes d’obsessions (une femme de ménage qui à en obsession la souillure).

L’évolution du TOC chez la personne est très variable, trois cas sont possibles :

  • Les symptômes ne sont pas trop importants ou ils diminuent avec le temps (restant supportables et compatible à une vie normale).
  • Les symptômes évoluent par poussées entre lesquelles ils restent modérés.
  • Les symptômes s’aggravent petit à petit et où un traitement spécialisé est nécessaire !

Des moyens existent aujourd’hui pour se débarrasser des TOC, malheureusement il n’existe pas de traitement habituel puisque cela dépend de la gravité du trouble, lorsque l’intensité est faible à modéré la thérapie comportementale cognitive (TCC) est recommandé. Dans divers cas les médicaments sont prescrit dans un premier temps agissent principalement sur les TOC sévères ou dépressifs, permettent au patient de pouvoir entamer, par la suite une thérapie comportementale et cognitive.

Mon-Psychotherapeute.Com

  • ► Article suivant : Psychothérapeute et Psychothérapeute
  • ► Article précédent : Psychothérapie de groupe
  • Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

    POSEZ VOTRE QUESTION

    Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
    Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

    Laissez un commentaire pour cette article

    Suivez nous ...
    Abonnez-vous à notre newsletter,
    déja +11000 abonnés
    Votre avis...
    Avez-vous l'habitude de faire la grasse matinée ?

    Voir les résultats

    2