Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Thérapie couple, comment trouver un bon psy.

L’hypnose à la rescousse des patients dans un hôpital de Caen

Psychothérapie
Publié le 26/06/2017 - Mise à jour le 26/06/2017

Depuis le début de l’année 2017, l’hypnose est régulièrement utilisée dans le service de radiologie de la clinique Saint-Martin à Caen (Calvados). Reportage sur un outil parti pour se développer.

hypnose-hopital-de-caen

Ce n’est en rien un spectacle. Mais les propos de certains personnels de la clinique Saint-Martin à Caen peuvent parfois être plutôt inhabituels. « Vous voyez, les mauvaises herbes, là sur votre droite, il faudrait peut-être penser à les enlever« , lance Benoît, un manipulateur du service radiologie de la clinique Saint-Martin de Caen (Calvados), en charge de conduire une séance d’imagerie par résonance magnétique (IRM) sur un patient. Particularité : ce dernier a accepté d’avoir recours à l’hypnose pour faciliter son examen médical.

Zone de confort

La tonalité lancinante de la voix du manipulateur n’est pas un artifice, mais grandement utile pour préserver la sensation de confort de son interlocuteur. « La conscience virtuelle délimite le sentier de l’évasion, pendant que la conscience critique lui rappelle qu’il est bien dans une salle d’IRM« , explique le professionnel de santé.

« Mon problème, c’est que j’ai une angoisse qui monte quand on me bloque la tête avant d’aller dans le coeur de la machine« , confie Pierre. En contact verbal permanent avec le manipulateur, il n’a alors rencontré aucune difficulté et a pu parfaitement dominer sa phobie. « Quand le patient arrive, nous procédons à un court interrogatoire qui nous permet notamment de sonder les terrains sur lesquels il est à l’aise et peuvent le mettre en confort. Il s’avère que dans cet exemple, ce monsieur a une passion pour le jardinage et pendant l’examen nous sommes donc allés ensemble dans sa serre« . Le sérieux est de rigueur, quitte à décevoir quelques fois la personne qui a bénéficié d’une aide par l’hypnose. « Je m’attendais à autre chose, qu’il m’emmène un peu plus. Mais l’essentiel, c’est que tout se soit bien passé. »

« Nous n’endormons personne »

À la clinique Saint-Martin à Caen, deux des huit manipulateurs en radiologie ont récemment été formés à l’hypnose pour des premières applications à l’hôpital en début d’année 2017. « C’est pour nous un outil supplémentaire pour faire notre travail et permettre aux patients de réaliser leur examen dans les meilleures conditions possible, note Céline, manipulatrice. Nous ne poussons personne à y avoir recours. C’est avant tout une démarche personnelle. Au patient de devenir acteur de son soin. Nous n’endormons personne ! »

Le reste du service suit cette nouvelle aide avec intérêt. « Nous gagnons en efficacité, car il nous arrivait plus fréquemment d’avoir des patients qui, très mal à l’aise, n’allaient pas au bout de leur examen, ce qui derrière, pour le diagnostic est problématique, estime le cardiologue Gérard Piel. Et puis la prise en charge des patients par les manipulateurs en est grandement facilitée« . Au vu des résultats, il ne serait pas étonnant de voir l’hypnose s’inviter prochainement dans d’autres services de l’hôpital.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Avez-vous l'habitude de faire la grasse matinée ?

Voir les résultats

2