Parce qu'il est important d'être bien accompagné ! Contactez gratuitement un psychothérapeute, spécialisé en psychothérapie, ou posez votre question dans le formulaire. Thérapie couple, comment trouver un bon psy.

La luminothérapie contre la dépression

Dépression
Publié le 20/06/2016 - Mise à jour le 12/09/2016

La découverte de nouvelles vertus concernant la luminothérapie ainsi que son efficacité à lutter contre diverses formes de dépression ont incité le corps médical à développer la pratique de cette méthode psychothérapeutique et à la répandre. En quelques années, les chercheurs ont fait diverses études cliniques qui ont mis en évidence son efficacité pour les troubles de dépression saisonnière (troubles affectifs saisonniers) et des rythmes circadiens du sommeil.

luminotherapie-contre-la-depression

En 2005, le Comité international d’évaluation des chronothérapies (International Society for Affective Disorders) avait rendu un rapport (s’appuyant sur une analyse d’études cliniques remontant jusqu’en 1966) sur l’emploi de la luminothérapie dans les troubles de la dépression saisonnière. Le comité avait alors conclu sur son efficacité dans ce genre de dépression, mais aussi que son pouvoir d’action allait bien au-delà, puisque les bienfaits ont été observés chez les personnes souffrant de diverses formes de dépressions : prémenstruelles, de grossesse, de boulimie, de la maladie d’Alzheimer, et aussi de certaines formes de dépressions chroniques difficiles. Suite à cela, la luminothérapie fut recommandée de manière internationale comme premier choix dans le traitement des dépressions saisonnières. Malheureusement, cette approche est encore peu développée en France (sans doute du fait du manque d’enseignement dans le cursus médical), contrairement à d’autres pays européens, aux États-Unis et au Canada, où la méthode est couramment prescrite et pratiquée.

Plus récemment, un essai clinique paru en janvier 2016 dans JAMA Psychiatry confirme l’efficacité de la luminothérapie sur les formes de dépressions non saisonnières, notamment grâce à la correction des rythmes circadiens. Ce sont 122 personnes souffrant de dépression qui, réparties en quatre groupes, ont participé à cette étude. Alors que certaines ont reçu de la fluoxétine (antidépresseur) comme traitement, d’autres ont suivi des séances de luminothérapie (30 min/jour durant huit semaines). Une combinaison des deux pour le troisième groupe et enfin, des placebos pour le dernier groupe. Les chercheurs ont pu observer un résultat avec de meilleurs retours pour le groupe ayant bénéficié de la luminothérapie comparé à celui ayant eu des antidépresseurs. Cependant, la combinaison des deux traitements reste l’option la plus efficace avec un retour positif de 76 %. Les résultats pour les rémissions sont dans la même lignée.

Des résultats plus qu’encourageants, qui permettraient à de nombreux patients pour lesquels le traitement classique n’est pas efficace de pouvoir s’orienter vers une autre approche, facile d’accès, à mettre en œuvre et peu onéreuse. Et c’est également pour ces mêmes raisons qu’il est important de pratiquer cette méthode avec les bonnes lampes et de respecter les rythmes des séances. Dès le début, il est intéressant de s’orienter vers des professionnels de santé connaissant et pratiquant la luminothérapie afin de se lancer sur de bonnes bases.

Mon-Psychotherapeute.Com

Si vous souhaitez copier un extrait de cet article sur votre site, assurez-vous de respecter les conditions générales d'utilisation du site Mon-Psychotherapeute.Com.

POSEZ VOTRE QUESTION

Posez votre question, un psychothérapeute certifié vous répond !
Vos informations sont confidentielles. Tous les détails dans notre rubrique "Mentions légales"

Laissez un commentaire pour cette article

gestion6.fr
Suivez nous ...
Abonnez-vous à notre newsletter,
déja +11000 abonnés
Votre avis...
Avez-vous l'habitude de faire la grasse matinée ?

Voir les résultats

4